Moldavie : pourquoi y'a-t-il des coupures d’électricité à cause des frappes russes en Ukraine

Les Moldaves craignent de devenir les victimes collatérales de la guerre en Ukraine. Plusieurs coupures d'électricité ont été enregistrées mardi en Moldavie après des frappes russes sur des infrastructures énergétiques en Ukraine voisine.

Ces coupures s'expliquent par les systèmes énergétiques moldaves datant de l'ère soviétique et qui sont interconnectés avec l'Ukraine.

_"Nous devons comprendre que la circulation d'énergie se fait en partie de l'Ukraine vers la Moldavie, et de la Moldavie vers l'Ukraine. Lorsque le courant disparaît sur un segment, il commence à surcharger d'autres lignes. Lorsque des déconnexions massives se produisent dans plusieurs stations, le système se met hors ligne, car il devient déséquilibré et les mécanismes de protection interviennent",_explique Mihai Tirsu, directeur de l'Institut de l'énergie à l'Université technique de Chisinau.

Selon les autorités moldaves, des coupures d'électricité ont été constatées dans la majorité des régions du pays et notamment dans certains districts de la capitale Chisinau.

Elles ont été provoquées par le "débranchement automatique d'une ligne de transmission électrique (...) pour des raisons de sécurité", a précisé pour sa part le ministre moldave des Infrastructures et du Développement régional, Andrei Spinu, sur Telegram.

Andrei Spinu, appelle la population à économiser l'énergie et à être solidaire avec l'Ukraine.

"Nous allumons le chauffage uniquement pendant la nuit, nous éteignons les lumières et regardons la télé dans le noir. Plus on fera cela, mieux ce sera pour notre consommation d'énergie et pour nos portefeuilles", confie Valerieu, un habitant de Chisinau.

Moldavie : l'UE promet 250 millions d'euros face à la crise énergétique

La semaine dernière, en visite en Moldavie, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait annoncé une aide financière de 250 millions d'euros au pays.

L'ex-république soviétique de 2,6 millions d'habitants, nichée entre la Roumanie et l'Ukraine, est en proie à une grave crise énergétique causée par une réduction de 50 % de l'approvisionnement en gaz de la Russie.