Moldavie: l'UE promet 250 millions d'euros face à la crise énergétique

Accroître le soutien de l'Union européenne à la Moldavie et assurer sa sécurité énergétique, ce sont les engagements de Roberta Metsola, la présidente du Parlement européen à la présidente moldave Maia Sandu.

Le pays, coincé entre la Roumanie et l'Ukraine, est en proie à une grave crise énergétique causée par une réduction de 50 % de l'approvisionnement en gaz de la Russie et par les dommages causés aux infrastructures électriques de l'Ukraine par les bombardements russes.

Jeudi, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait annoncé une aide financière de 250 millions d'euros à la Moldavie, petit pays plongé dans une grave crise énergétique.

"Nous faisons tout ce que nous pouvons pour vous aider à affronter cette crise", a déclaré la responsable lors d'une conférence de presse dans la capitale Chisinau, annonçant "un programme de soutien" de 200 millions d'euros.

"Il consistera en 100 millions de subventions et 100 millions de prêts et l'argent devrait être disponible à partir de janvier 2023", afin "d'aider la Moldavie à subvenir à ses besoins en gaz", a-t-elle précisé.

Une somme supplémentaire de 50 millions d'euros sera également apportée pour soutenir les finances du pays, officiellement candidat à une adhésion à l'Union européenne (UE), a ajouté Mme von der Leyen, qui a fait part de son "soutien inébranlable".

L'ex-république soviétique de 2,6 millions d'habitants, nichée entre la Roumanie et l'Ukraine, connaît depuis plusieurs semaines des difficultés d'approvisionnement.