Moldavie: l’UE débloque 250 millions d’euros pour aider le pays face à la crise énergétique

REUTERS - VLADISLAV CULIOMZA

Ce jeudi 10 novembre, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé une enveloppe de 250 millions d'euros pour la Moldavie à l’occasion d’une visite officielle éclair à Chisinau. Ce paquet financier vise à aider l’ex-république soviétique, voisine de l’Ukraine, à surmonter la crise énergétique qu’elle traverse.

Avec notre envoyé spécial à Chisinau, Régis Genté

100 millions d’euros de subventions, autant de prêt. Plus 50 millions pour aider les plus vulnérables des deux millions et demi de citoyens moldaves. C’est le paquet financier qu’est venu annoncer à Chisinau Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne.

Cette décision est perçue à Chisinau comme un moyen de faire pression sur le pays, du fait de l’orientation pro-occidentale de son gouvernement, qui a obtenu fin juin que la Moldavie devienne officiellement candidate à l’Union européenne.

Réduction des livraisons de Gazprom de 50 %

Politiquement, il s’agit d’aider ce pays, l’un des plus pauvres d’Europe, à surmonter la crise énergétique provoquée par la décision du géant russe Gazprom de réduire de 50% ses livraisons de gaz. Cette décision implique une forte réduction par ailleurs des approvisionnements en électricité reçus par la Moldavie depuis sa région séparatiste de la Transnistrie.

En conséquence, les factures de gaz et d’électricité des citoyens moldaves ont été multipliées plusieurs fois, au point de représenter jusqu’à la moitié de leur salaire. Selon le pouvoir moldave, Moscou utilise l’arme énergétique pour le faire tomber. Cela s’est accompagné depuis septembre de manifestations financées par l’homme d’affaires prorusse Ilhan Shor.


Lire la suite sur RFI