Moldavie : pour l’historien russe Andreï Zoubov, “tous les signes d’une opération militaire sont là”

Andreï Zoubov est un historien et politologue russe, spécialiste en science des religions. Militant politique – il est vice-président du Parti de la liberté populaire –, il s’est notamment illustré en dénonçant vivement l’annexion de la Crimée, en 2014 (ce qui lui a coûté son poste au MGIMO, le célèbre institut de relations internationales de Moscou) et en critiquant le procès intenté aux Pussy Riot en 2012. Il est l’auteur de huit monographies et de centaines d’articles. Depuis Moscou, il a accordé cet entretien à 120 minutes, l’émission phare de la principale chaîne de télévision privée en Bulgarie, bTV.

Récemment, le ministre des Affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, a déclaré que les Moldaves avaient de bonnes raisons d’être inquiets pour leur avenir. Qu’est-ce que cela veut dire ?

Cela veut dire que quelque chose se prépare en Moldavie. Tous les signes annonciateurs d’une nouvelle “opération militaire” sont là. D’un côté il y a ces attaques, soi-disant “terroristes”, pour démontrer que la population de la Transnistrie, ou République moldave du Dniestr (RMD, autoproclamée), est en danger et qu’il faut voler à son secours [allusion à une série d’explosions, fin avril, attribuées par les autorités prorusses de Tiraspol à l’armée ukrainienne]. De l’autre, il y a la destruction par l’armée russe du pont stratégique de Zatoka, du côté du liman du Dniestr, qui relie l’Ukraine à la région située entre ce fleuve et le Danube. On peut donc s’attendre à une incursion russe entre ces deux fleuves et à l’ouverture d’un nouveau front, de l’est au sud de la Transnistrie. Sur le plan politique, ce n’est un secret pour personne que Poutine voit la Moldavie, tout comme l’Ukraine d’ailleurs, uniquement comme une ancienne république de l’URSS, inféodée à Moscou.

Carte de la République autoproclamée de Transnistrie.. Courrier international
Carte de la République autoproclamée de Transnistrie.. Courrier international

Que gagnerait Poutine en tentant d’envahir la Moldavie ?

Il pourrait surtout perdre, et beaucoup. Il entraînerait automatiquement la Roumanie dans la guerre, car Bucarest ne pourra pas rester sans réagir face à cette attaque contre des Roumains ethniques. Or, si la Roumanie entre en guerre, c’est toute l’Alliance atlantique (Otan) qui entrera en guerre contre la Russie. Certains Russes rêvent d’en découdre avec l’Otan, mais je pense qu’au fond de lui Poutine sait qu’une telle guerre serait catastrophique pour la Russie.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles