Moitié PC, moitié console, la GPD Win MAX a tout pour vous faire oublier votre Nintendo Switch

La GPD Win vous connaissez ? Vous savez, le drôle de mini PC portable qui se prend pour une console portable « PC » ? Nous avions testé la première édition en 2018 et si nous étions passés à côté de la GPD Win 2, un peu plus puissante et mieux construite, nous ne pouvons occulter l’arrivée prochaine du nouveau modèle : la GPD Win MAX.

Un suffixe « MAX» justifié . Tout est plus grand et puissant dans ce modèle. À commencer par le format, qui passe de 6 à 8 pouces. Si certains peuvent critiquer le gros format de l’appareil – sera-t-il aussi agréable et équilibré en main que les précédents modèles ? – cela a donné plus de place aux équipes pour intégrer plus de composants. Et plus puissants.

Image

On passe ainsi d’un faiblard Core m3 81000Y (2 coeurs/4 threads) pour la GPD Win 2 à un gros Core i5 1035G7 sur la MAX. Oui, un vrai Core i5 (4 coeurs/8 threads) Ice Lake gravé en 10 nm équipé de la puce intégrée la puissante de chez Intel, l’Iris Plus. Entre le CPU et le GPU (on passe ici de 24 coeurs graphiques à 64 coeurs !), les performances de cette console devraient exploser. Ce qui devrait permettre de jouer à absolument tous les titres de manière fluide en 720p.

Selon les premiers benchs internes, avec les réglages de bases (c’est-à-dire sans optimisation aucune), la console fait tourner Borderlands en 1280 x 800 entre 45 et 57 images par seconde. Et FIFA 2020 tournerait entre 67 et 89 i/s. La Switch n’a qu’à bien se...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi