La moitié de l'UE confrontée à la sécheresse: dans le nord de l'Italie, la délicate gestion de l'eau potable

À l’heure où les Européens multiplient les échanges de pompiers et de canadairs, la préoccupation des 27 ne fait qu’augmenter à la suite du constat des scientifiques de l’UE sur le manque de précipitations. Il y a non seulement la chaleur, mais il y a aussi la sécheresse. Le centre commun de recherche de l’Union européenne publie un rapport alarmant sur la sécheresse qui toucherait la moitié de l’UE à des degrés divers, qui vont de « l’avertissement » à « l’alerte ».

Le rapport du centre commun de recherche concerne l’Union et le Royaume-Uni. Le constat pour ces 28 pays est accablant, rapporte notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet. Sur la troisième décade du mois de juin, plus de la moitié du territoire est à risque, 46 % relèvent d’un « niveau d'avertissement » et 11 % qui sont carrément au « niveau d’alerte ».

Le premier niveau d’avertissement, c'est un déficit de pluie : il n’a pas plu assez en Italie centrale et en Campanie entre le 20 et le 30 juin par exemple. Le deuxième niveau d’avertissement, c'est un déficit d’humidité du sol. Et la quasi-totalité de l’Europe est touchée, en particulier la Suède, la Pologne, la Roumanie, la moitié nord de l’Italie et de l’Allemagne, le Portugal ou l’Angleterre.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles