Moins de sans emploi mais plus de précaires : avec 1,7 million de personnes, le "halo du chômage" atteint un record

Selon l'Insee, la France (hors Mayotte) compte 2,424 millions de chômeurs.

C'est un air bien connu que nous chante Muriel Pénicaud sur RTL : "On voit une dynamique partout sur le territoire", les résultats en matière d'emploi sont "très encourageants", "l'ambition d'un taux [de chômage] à 7% est franchement atteignable". Ce jeudi 13 février, la ministre du Travail est venue saluer à la radio la nette baisse du taux de chômage, en recul de 0,4 point au quatrième trimestre 2019. Selon les chiffres de l'Insee, 8,1% de la population active est privée d'emploi, un étiage inédit depuis fin 2008. Si la ministre se garde bien de le dire, cette éclaircie sur le front de l'emploi est toutefois largement ternie par le niveau record d'un autre indicateur, "le halo autour du chômage", qui englobe désormais 1,7 million de personnes.

Capture d'écran INSEE

Pour être complet sur le chapitre des bonnes nouvelles, la France (hors Mayotte) compte 2,424 millions de chômeurs, soit 85.000 de moins sur le trimestre. Sur un an, le taux de chômage, mesuré selon les normes du Bureau international du travail (BIT), est en recul de 0,7 point. En France métropolitaine seule, le taux de chômage est de 7,9%. Conséquence des fortes créations d'emplois (+210.000 dans le privé en 2019), le taux d'emploi, c'est-à-dire la proportion des 15-64 ans qui travaillent, augmente de 0,7 point sur le trimestre et de 0,4 point sur un an, pour atteindre 65,9%.

Mais revenons à ce fameux "halo autour du chômage", bien souvent synonyme d'une situation de précarité : qui entre dans cette catégorie ? L'Insee y comptabilise les personnes considérées comme inactives parce qu'elles ne répondent pas à

Lire la suite