Moins vous bougez, plus votre risque d’AVC augmente

Selon l’Anses, seuls 5% des adultes français entre 18 et 64 ans ont une activité physique suffisante. Couplée à la sédentarité, cette inactivité physique peut causer de gros dégâts et de nombreux problèmes de santé, notamment cardiovasculaires.

Une nouvelle étude américaine menée par des chercheurs de l’Université de San Diego et publiée ce 3 juin dans la revue Neurology a confirmé le lien, qui n’était déjà pas inconnu : être sédentaire et inactif accroît significativement le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC). Et à l’inverse, plus l’activité physique est intense, plus le risque baisse.

Entre mai 2009 et janvier 2013, les chercheurs ont analysé les données de 7 607 adultes, d’âge moyen de 63 ans et sans aucun antécédent vasculaire. Des accéléromètres, qui ont été placés au niveau de leur hanche, ont suivi la fréquence de leurs mouvements et leur intensité pendant une semaine. Leur temps sédentaire a également été mesuré, ainsi que leur activité physique légère et plus intense.

Un risque d’AVC plus élevé de 44%

Les participants devaient porter ces accéléromètres pendant au moins 16 heures par jour. Et au bout de sept ans, les résultats sont sans équivoque : les personnes qui passaient plus de 13 à 16 heures à être sédentaires avaient un risque d’AVC plus élevé de 44% par rapport à ceux qui passaient moins de 11,8 heures assis. Et chaque heure supplémentaire passée par jour assis augmentait le (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Don de sang : conditions, âge, contre-indications, où donner ?
CHIFFRES COVID. Ce mardi 14 juin en direct : annonces, chiffres en France
Lombalgie: connaissez-vous le bon traitement ?
Quels sont les polluants chimiques qui altèrent le plus la qualité du sperme ?
Nouvelles mesures contre l'IHU Méditerranée accusé de "graves manquements" lors d'essais cliniques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles