Moins de 15 % des fictions vues en France sont réalisées par des femmes

© PROKINO Filmverleih GmbH

Moins bien payées, plus précaires, minoritaires dans les postes à responsabilités : les inégalités persistent toujours pour les femmes dans les médias, que ce soit dans la presse, l’audiovisuel ou le cinéma, selon une étude publiée ce jeudi 15 septembre par l’association Pour les Femmes dans les Médias et Audiens.

Manque flagrant de femmes à la réalisation de fictions en France

Cette vaste enquête, présentée lors du festival de la fiction de La Rochelle, dépeint l’évolution de la parité entre 2010 et 2021 dans la production audiovisuelle, cinématographique et de films d’animation, la post-production, la télédiffusion, la radiodiffusion et la presse, soit près de 290 000 emplois.

À commencer par la production audiovisuelle, branche qui emploie le plus dans les médias (environ 130.000 personnes). Dans ce domaine, les constats en matière de parité sont similaires à l’ensemble du secteur, pourtant l’étude souligne le manque flagrant de femmes à la réalisation de fictions dans l’Hexagone.

Les femmes moins bien rémunérées et plus exposées à la précarité

Elles représentaient ainsi 23 % de l’ensemble des réalisateurs de fiction ayant été actifs entre 2016 et 2020, selon des données du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC). En revanche, sur cette même période, seulement 12 % des heures de fiction ont été strictement réalisées par des femmes. Un constat cruel, tant le paysage audiovisuel français regorge de réalisatrices talentueuses et maintes fois récompensées sur la scè...


Lire la suite sur Europe1