«Le moindre euro compte» : la 36e édition du Téléthon s'élance en pleine crise énergétique

© AFP

Vendredi a débuté la 36e édition du Téléthon . Comme chaque année, l'argent collecté lors de ce marathon caritatif permet de faire de grandes avancées dans la recherche pour traiter les maladies rares. Chaque contribution est importante et peut changer la vie des malades. S'il n'y a pas de petits dons, les conséquences de l'inflation font tout de même peur aux organisateurs : le Téléthon craint que les dons ne soient pas aussi nombreux que les années précédentes.

Des thérapies de plus en plus innovantes

"Cette année, avec cette crise dont on sait que ça va amputer les porte-monnaie d'un certain nombre de nos donateurs, ce qu'il faut retenir c'est surtout qu'en général ce sont vraiment de petits donateurs", explique Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'AFM-Téléthon. "Le moindre euro compte parce que ça va nous permettre de financer toutes les actions de l'année qui vient, c'est-à-dire en 2023."

 

>> LIRE AUSSI - Téléthon : qui a été choisi pour être le parrain de la 36ème édition ?

Depuis 1987, le Téléthon permet de faire avancer la recherche , qui est "très très innovante aujourd'hui" souligne la présidente de l'association. "On voit les résultats parce que nous avons des victoires extraordinaires; des enfants qui ont des vies sauvées alors qu'hier ils étaient condamnés", répète Laurence Tiennot-Herment. Et ce, quelque soit le montant du don initial. "Aujourd'hui, des enfants ont des vies sauvées grâce à ces thérapies très innovantes qui sont nées dans les laborato...


Lire la suite sur Europe1