Mohamed Cheikh (Top Chef 12) : pourquoi il aurait pu ne jamais être cuisinier ?

·1 min de lecture

Mercredi 10 février, la douzième saison de Top Chef a démarré avec un lancement record, avec 3 785 000 téléspectateurs en moyenne, soit 600 000 de plus que l'année précédente. Evidemment, chacun a déjà commencé à choisir son favori, celui qui leur donnera envie de se mettre devant le four et les plaques de cuisson une fois la télévision éteinte, et tenter de s'améliorer en cuisine. Pour l'instant, Mohamed Cheickh a reçu plutôt des commentaires positifs, même s'il a dû passer par les ultimes épreuves pour sauver sa place. Malgré ses quatre lumières rouges sur la première épreuve, le chef a laissé une bonne première impression, à en croire Twitter. "Mohamed je vais le soutenir il a l'air trop mimi", "Mohamed, on l’aime déjà", "Bon bah Mohamed clairement dans mon top 3", pouvait-on lire sur le réseau social. De la bienveillance, en somme, et tout le contraire de ce que pouvait raconter Mohamed Cheickh dans son portrait, lui qui a dû affronter la défiance et le racisme à ses débuts dans l'univers de la cuisine. Un milieu qu'il a failli ne jamais connaître.

Pour connaître cette histoire, il faut remonter à l'adolescence de ce cuisinier bientôt trentenaire. Pas très "bon élève", Mohamed Cheikh cherche alors une voie professionnalisante. Après un stage, il est persuadé que sa voie passe par l'intégration d'un lycée hôtelier. "Mon mauvais dossier scolaire m'a valu d'être refusé partout à l'issue de ma troisième, explique-t-il au Parisien. J'étais très très déçu".

Dans l'impasse, le jeune (...)

Lire la suite sur le site de Voici

La Chronique des Bridgerton : Regé-Jean Page a-t-il eu une liaison avec Phoebe Dynevor ? Elle répond
Marine Lorphelin : pourquoi participe-t-elle à Recherche appartement ou maison alors qu’elle est en Nouvelle-Calédonie ?
PHOTO Les 12 coups de midi : Jean-Luc Reichmann montre pour la première fois Zette !
Ricardo accusé de violences conjugales par son ex Nehuda : il nie les faits
Mory Sacko (Top Chef) : attaqué par un critique, il répond de la meilleure des manières