Moderna accuse Pfizer-BioNTech de violation de brevet sur le vaccin contre le Covid

Moderna va porter plainte contre Pfizer-BioNtech. Les deux entreprises américaines de biotechnologies avaient toutes deux développé leur propre vaccin contre le Covid-19. Aujourd'hui, Moderna est persuadé que Pfizer a copié les brevets. Au cœur de cette guerre, la technologie de l'ARN Messager.

Les vaccins à ARN Messager représentent la grande nouveauté médicale déclenchée par la pandémie. Il y a deux ans, Moderna et Pfizer-BioNTech avaient très rapidement mis en production leurs vaccins contre le coronavirus en employant cette technologie. Elle permet de commander aux cellules humaines de fabriquer des protéines présentes dans le virus afin d'habituer le système immunitaire à le reconnaître et à le combattre.

L'ARN Messager est ce qui a permis à ces firmes d'empocher la mise dans la course aux vaccins. Mais Moderna est aujourd'hui convaincu que le vaccin de son concurrent contrevient à des brevets déposés par Moderna entre 2010 et 2016, précisément sur cette technologie naissante. « Pfizer et BioNTech ont copié cette technologie », résume le communiqué de Moderna.

Le géant de la pharmacie Pfizer a vu ses bénéfices exploser depuis la sortie de son vaccin : 22 milliards de dollars rien que pour l'année dernière. Moderna réclame donc une compensation pour l'utilisation continue de ses technologies brevetées. La firme de biotechnologie précise ne pas demander le retrait du marché du vaccin de Pfizer.

L'entreprise semble vouloir garder le contrôle de technologies pouvant servir dans de nombreux autres contextes, Moderna soulignant utiliser sa plateforme de technologies liées à l'ARN messager pour le développement de traitements contre la grippe, le VIH, les maladies auto-immunes et cardiovasculaires et les cancers.


Lire la suite sur RFI