MoDem: de nouveaux détails gênants sur le rôle d'une ex-collaboratrice

Lucie Oriol
Marielle de Sarnez au Parlement européen en 2017.
Marielle de Sarnez au Parlement européen en 2017.

EMPLOI - “J’étais la gouvernante de Marielle de Sarnez”. Cette déclaration émane de Karine Aouadj, une ancienne salariée du MoDem et ancienne assistante parlementaire de la numéro deux du parti, lorsqu’elle était eurodéputée.

L’assertion vient également nourrir l’enquête menée depuis deux ans par les enquêteurs de l’Office central de lutte contre la corruption français dans le cadre des soupçons d’emplois fictifs des assistants parlementaires au sein du parti centriste, dévoile L’Obs ce mercredi 15 mai. D’autres, du même acabit, suivent.

Face aux questions des enquêteurs, Karine Aouadj, qui aurait estimé à “65% de son temps” les “tâches personnelles au profit de Marielle de Sarnez”, égrène. Elle assure avoir supervisé les travaux de construction d’une demeure sur l’île de Patmos en Grèce -au point d’avoir directement traité avec l’architecte-, mais aussi réservé des voyages pour l’eurodéputée et ses neveux, et géré le salaire de la femme de ménage.

Quant à Strasbourg, assure Karine Aouadj, elle n’y serait allée qu’une seule fois, pour le dîner de Noël des collaborateurs. L’article de L’Obs se nourrit également de messages qu’auraient échangés les deux femmes, et à propos desquels les enquêteurs ont conclu que Karine Aouad a rempli “des fonctions d’assistantes personnelles, y compris le week-end”.

“De la médisance”, pour l’avocat de Marielle de Sarnez

Contacté par Le HuffPost, Pierre Casanova, l’avocat de Marielle de Sarnez, dénonce une “médisance” et assure avoir déposé plainte pour “dénonciation calomnieuse”. “Nous n’avons aucune nouvelle depuis deux ans d’ailleurs”, précise-t-il.

Sur le fond des assertions, le défenseur...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Cette vidéo peut également vous intéresser :