En "mode survie": une enfant de 11 ans raconte comment elle a survécu à la tuerie d'Uvalde

Photo du devant de l'école primaire Robb d'Uvalde, au Texas, Etats-Unis, le 24 mai 2022 - ALLISON DINNER / AFP
Photo du devant de l'école primaire Robb d'Uvalde, au Texas, Etats-Unis, le 24 mai 2022 - ALLISON DINNER / AFP

L'émotion reste vive. Trois jours après la mort de 21 personnes dont 19 enfants dans l'école primaire Rob à Uvalde, près du Texas, les témoignages se multiplient. Ils mettent en lumière certains détails sur les agissements de l'assaillant, Salvador Ramos, un homme de 18 ans. Dernière témoin à avoir livré son récit: Miah Cerrillo, 11 ans. La jeune fille a accepté de parler à CNN, refusant néanmoins de le faire devant les caméras.

Mardi dernier, elle regardait avec d'autres camarades le film pour enfants "Lilo et Stitch", lorsque leurs deux professeures ont appris la présence d'un homme armé, Salvador Ramos. Ce dernier, décrit comme un solitaire, est un citoyen américain qui étudiait lui-même au lycée d'Uvalde.

Au moment même où il arrivait, une des deux enseignantes se dirigeait vers une porte de sa classe. CNN retrace le témoignage de Miah décrivant la scène.

"[Elle a] dit que tout s'est passé si vite. Il a fait reculer l'enseignante dans la salle de classe. Il a de nouveau établi un contact visuel avec elle, l'a regardée droit dans les yeux et lui a dit 'bonne nuit', puis lui a tiré dessus et l'a tuée"

"Mode survie"

Le meurtrier a également ouvert le feu sur d'autres élèves et la seconde enseignante, entraînant ainsi leur mort. Il s'est ensuite dirigé dans la salle adjacente. Alors que les tirs s'intensifiaient, Miah dit avoir entendu une "musique triste". Elle serait, selon elle, le fait de l'assaillant et ferait écho à sa volonté "de voir des gens mourir".

Touchée par des fragments de balle, Miah est passée en "mode de survie", comme l'a indiqué sa tante sur une chaîne locale. Elle s'est recouvert le corps du sang d'une camarade, avant de s'allonger au-dessus d'elle, pour que Salvador Ramos pense qu'elles étaient toutes les deux mortes. Avec l'aide d'un ami, Miah a également réussi à récupérer le téléphone de l'une des deux deux professeures décédées afin de composer le 911.

876450610001_6306876177112

La famille de Miah a rapidement appris la nouvelle. Sa mère est arrivée en première sur les lieux. Elle a vu des parents qui cherchaient à briser les fenêtres pour venir en aide aux écoliers. Ensuite, le père de l'enfant l'a rejoint sur les lieux du drame.

"Il va venir nous chercher"

Il a expliqué au Washington Post qu'un officier des forces de l'ordre avait sorti sa fille et un autre enfant de l'établissement, avant de les déposer dans un bus scolaire jaune. "J'ai paniqué", a-t-il indiqué, racontant au passage qu'il ne pouvait communiquer avec sa fille qu'à travers la fenêtre.

Celle-ci a par la suite été transférée dans l'hôpital Ulvade Memorial, avant de regagner le domicile familial le même jour. "Il va venir nous chercher", a dit Miah à son père au sujet du tueur tout en lui demandant d'acheter une arme.

Alors qu'elle reste traumatisée par cette tuerie, ses parents ont lancé GoFundMe, une cagnotte pour lui payer une thérapie.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles