Mode : une boutique physique ne vend que des vêtements virtuels

Toute cette semaine, c’est la fashion week à Paris. Mais c’est de mode virtuelle dont vous allez nous parler. Une boutique physique vient d’ouvrir et pourtant, on n’y vend que des vêtements virtuels.

Commençons par expliquer ce que sont les vêtements virtuels : ce sont des robes, des vestes, des pantalons… souvent conçues par des créateurs de mode. Mais ils existent uniquement dans le monde numérique, où ils servent à habiller, soit une de ses photos que l’on veut publier sur les réseaux sociaux, soit à déguiser son avatar dans un jeu vidéo ou dans un monde virtuel (les fameux métavers).

Il s’agit donc de vêtements qui n’existent pas physiquement. Et pourtant, Zero10, un spécialiste de ces tenues virtuelles, vient d’ouvrir un magasin en dur à New York. Il propose de venir y essayer ses dernières collections avant de les acheter. Ce qui, évidemment, a de quoi surprendre.

Comment ça se passe ? Ils ont fabriqué les vêtements virtuels pour de vrai ?

Même pas. Dans la boutique, on ne peut les voir que sur des écrans. Il n’y a pas de ceintres, pas d’étagères, pas de vitrine achalandée… On ne peut rien toucher physiquement. Ce sont, avant tout, les cabines d’essayage qui sont mises en avant. C’est à l’intérieur que tout se passe. Elles fonctionnent avec un système de réalité virtuelle. Il permet de se voir (sur un écran évidemment) en train de porter les vêtements que l’on a choisis. Techniquement, c’est impressionnant puisque les tenues s’adaptent parfaitement à la morphologie de ch...


Lire la suite sur Europe1