"Mode et bande dessinée" : une exposition à Angoulême célèbre un mariage très créatif

franceinfo Culture avec agences
En 200 pièces - planches et dessins originaux, vêtements et accessoires de mode réalisés par des couturiers célèbres -, on découvre ces dessinateurs qui ont collaboré à des magazines de mode, inspiré ou caricaturé depuis plus d'un siècle ce monde de crinolines et de corsets.

La combinaison noire moulante de Catwoman par Thierry Mugler, un album de BD signé par un tout jeune Yves Saint Laurent, un pull Mickey de Castelbajac... Bande dessinée et mode se regardent et se copient dans cette exposition qui se tient à Angoulême.

"C'est un thème qu'on n'a jamais traité. Il y a bien eu une exposition au MoMa à New York mais uniquement sur les super héros et la mode. Nous, on a élargi à l'ensemble de la BD, de Bécassine à nos jours", explique Pierre Lungheretti, directeur général de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image, où a lieu l'exposition "Mode et bande dessinée" du 26 juin au 5 janvier 2020.

"La vilaine Lulu", la seule BD d'Yves Saint Laurent

Avant de croquer son personnage de BD "La vilaine Lulu", où il met en scène une petite fille assez diabolique, "une vraie satire des années 60", le couturier Saint Laurent affectionne les poupées de papier avec les vêtements à découper, munis d'onglets rabattables pour les habiller, qui inspireront les premières collections de l'adolescent. Le jeune Yves trouve dans ces poupées ses premiers mannequins et "l'origine de sa vocation", estime le commissaire de l'exposition. "Il découpe une paperdoll dans les journaux de sa mère et compose une garde robe complète", détaille Thierry Groensteen, avant (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi