Modération sur Twitter : l'Arcom fait part de sa «vive inquiétude» et attend des réponses

© Stanislav Kogiku / APA-PictureDesk / APA-PictureDesk via AFP

L'Arcom (ex-CSA) a adressé une lettre au réseau social Twitter , racheté il y a quelques semaines par le milliardaire américain Elon Musk . Dans sa lettre, l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique faire part de sa "vive inquiétude (...) sur la capacité de Twitter à maintenir un environnement sûr pour les utilisateurs de son service".

Des doutes sur la capacité de lutter contre la diffusion de contenus haineux

Car depuis le rachat par Elon Musk, de nombreux employés ont été licenciés du réseau social, au même moment où d’autres sont partis d’eux-mêmes. L’Arcom se demande donc si Twitter peut toujours assurer la modération des contenus, malgré une telle réduction d’effectifs… Concrètement, l'organisme se demande si l’entreprise est en capacité de respecter la loi, car elle lui impose notamment de lutter contre la diffusion des contenus haineux en ligne.

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Dans sa lettre, qui date de vendredi dernier, l’Arcom demande donc des garanties, à transmettre au plus tard ce jeudi. Elle souhaite notamment une confirmation "que l’entreprise est en mesure de faire face aux obligations que la loi lui impose" et de faire part à l’Arcom "de l’évolution à brève échéance des moyens humains et technologiques consacrés au respect de ces obligations".


Lire la suite sur Europe1