Les mobilisations contemporaines contre les injustices réhabilitent la radicalité politique

Presses de Sciences Po

À travers les prises de position de Sandrine Rousseau, la primaire EELV a été l'occasion de mettre dans le débat public la question de la réhabilitation d'une radicalité politique et sociale à la fois dans le diagnostic et les réponses à apporter. Cette réhabilitation amène à dépasser la quasi-réduction, au XXIe siècle, de la radicalité au danger du radicalisme entendu comme la prise de pouvoir d'un autoritarisme religieux par la violence, en particulier lié au phénomène djihadiste.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles