Mobilisation en soutien au journaliste Olivier Dubois, otage au Mali depuis six mois

·1 min de lecture

6 mois, "6 mois de trop". C'est par cette formule placardée à sa Une que le quotidien Libération alerte ce vendredi sur le sort du journaliste français Olivier Dubois. Il a été enlevé par un groupe djihadiste affilié à Al-Qaïda au Mali au début du mois d'avril 2021, alors qu'il était en reportage. Il est depuis retenu en otage. Olivier Dubois collaborait pour plusieurs médias français sur l'actualité géopolitique de la région, notamment pour LibérationLe Point Afrique et Jeune Afrique

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

La mobilisation de treize mairies en France

Olivier Dubois est aujourd'hui le seul otage français connu dans le monde. Depuis six mois, son comité de soutien, composé de sa famille, d'amis, de collègues, de confrères et de l'organisation non-gouvernementale Reporters sans frontières (RSF), continue.

Elle "s'amplifie" même, comme l'écrit Libération sur sa Une du jour. RSF est en effet à l'origine d'une initiative lancée vendredi pour alerter sur le sort d'Olivier Dubois. Treize mairies françaises vont afficher sur leur fronton une banderole de soutien au journaliste retenu en otage, avec le même message : "#FreeOlivierDubois", "libérez Olivier Dubois".


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles