«La mobilisation populaire en Guyane est exemplaire, par sa haute tenue et sa constance. Elle est fondée sur des retards réels dans les principaux services publics : éducation et formation ; santé ; transports publics ; services culturels ; de sécurité…»

Libération.fr

Dans un message posté sur Facebook, Christiane Taubira a salué mercredi la mobilisation de sa région natale : «Ces derniers jours, la revendication statutaire a recommencé à faire partie des issues possibles. C’est une victoire de la dignité et de la responsabilité.» A 10 h 30, la trentaine de manifestants qui occupaient depuis la veille le Centre spatial de Kourou a mis fin à son action. «On a voulu montrer que l’on pouvait prendre possession de tous les espaces, même stratégiques. C’était une démonstration de force», a dit leur porte-parole, Manuel Jean-Baptiste. Accueillis à leur sortie par les «500 Frères», ils ont jugé insuffisant le plan d’urgence d’un milliard d’euros acté au Conseil des ministres, qui répond à «hauteur de 75 %» à leurs revendications, a estimé la ministre de l’Outre-Mer, Ericka Bareigts. François Hollande a demandé au gouvernement de faire preuve de «dialogue» et de «responsabilité» et Bernard Cazeneuve a annoncé un «groupe de suivi» pour «poursuivre les discussions». Qui restent dans l’impasse. Le collectif estime désormais à 3,5 milliards d’euros (contre 2,5 dimanche) l’effort nécessaire pour répondre à la crise qui mine leur territoire.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Attentat de Nice : huit mois d’enquête et toujours pas de trace de l’Etat islamique
A Marseille, l’audace pour éviter l’impasse
Dispositif de sécurité : une instruction ouverte
Rythmes scolaires Les mères y gagnent
En croisade contre l’ouverture d’une mosquée, Estrosi charge Cazeneuve

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages