Mobilisation partielle en Russie: l'opposant Alexeï Navalny craint "une énorme tragédie"

L'opposant russe Alexeï Navalny (G) avec ses avocats lors de l'énoncé en prison de sa condamnation à 9 ans de détention, le 22 mars 2022 à Pokrov, à 100 km de Moscou
 - - © 2019 AFP
L'opposant russe Alexeï Navalny (G) avec ses avocats lors de l'énoncé en prison de sa condamnation à 9 ans de détention, le 22 mars 2022 à Pokrov, à 100 km de Moscou - - © 2019 AFP

Les réactions se poursuivent. L'opposant au pouvoir russe incarcéré Alexeï Navalny a dénoncé mercredi la mobilisation partielle annoncée par le président russe Vladimir Poutine, lors d'une audience à l'un de ses nombreux procès, selon une vidéo partagée par des médias russes et la porte-parole de l'opposant.

"Tout cela mènera à une énorme tragédie et une énorme quantité de morts", a fustigé le principal détracteur du Kremlin.

"Il est clair que la guerre criminelle qui se déroule actuellement s'aggrave et s'amplifie, et Poutine essaie d'y impliquer le plus de monde possible", a déploré Alexeï Navalny, employant un mot banni par le Kremlin qui appelle son assaut en Ukraine "opération militaire spéciale".

Des appels à manifester en Russie

Selon lui, le président russe, en impliquant 300.000 réservistes pour renforcer les troupes de Moscou, veut "souiller de sang (les mains) de centaines de milliers de personnes". Alexeï Navalny est incarcéré depuis janvier 2021 pour des affaires qu'il juge montées de toutes pièces.

"Tout est fait pour qu'un seul homme conserve son pouvoir (...) et le prolonge", a déploré l'opposant principal du Kremlin.

Mercredi, le président russe Vladimir Poutine a annoncé une mobilisation partielle et menacé l'Occident d'employer l'arme nucléaire.

Des appels à manifester dans la journée dans de nombreuses villes de Russie contre ces annonces sont partagés sur les réseaux sociaux.

Article original publié sur BFMTV.com