La mobilisation des gilets jaunes, vrai succès entaché d'incidents

Alexandre Boudet
Comme ici à Donges dans l'ouest de la France, des milliers de gilets jaunes se sont rassemblés ce 17 novembre; une mobilisation qui a donné lieu à de nombreux incidents.

MANIFESTATION - C'était l'une des questions pièges avant ce samedi 17 novembre. Comment pourra-t-on mesurer l'ampleur et l'éventuelle réussite (ou de l'échec) de la mobilisation des gilets jaunes? Face à un mouvement inédit qui a pris de court syndicats et partis politiques, la réponse n'apparaissait pas simple. À l'issue de cette journée d'action contre la flambée des prix des carburants, il ne semble toujours pas facile d'apporter une réponse incontestable.

Il y a bien sûr le chiffre brut du nombre de participants. Selon Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur -qui a utilisé les remontées de terrain de ses préfectures- ce sont 282.710 personnes qui ont pris part à plus de 2000 rassemblements sur l'ensemble des départements. Ramené à une journée de mobilisation classique à l'initiative des syndicats, c'est beaucoup. "À partir d'un clic, arriver à mobiliser ainsi, ce n'est pas négligeable, ça a du sens. C'est un succès de participation", estime auprès de l'AFP le politologue Jean-Marie Pernot, chercheur à l'Institut de recherches économiques et sociales (Ires).

À titre de comparaison, la plus grosse manifestation contre les ordonnances réformant le code du travail qui a eu lieu le 21 septembre 2017 avait rassemblé 224.000 personnes en France selon la même source. Pour trouver trace d'une journée qui a réuni plus de monde, il faut remonter à la défiance contre la loi Travail dite El-Khomri. Le 31 mars 2016, 390.000 personnes avaient défilé dans toute la France.

On reste tout de même très loin de ce qui était rencontré sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy quand la réforme des retraites de 2010 avait mis à plusieurs reprises plus d'un million de personnes dans la rue. Ces 282.710 gilets jaunes sont aussi un petit score si l'on compare à ce que les Français envisageaient dans les sondages. Une enquête Odoxa publiée vendredi par Le Figaro et FranceInfo montrait que 15% des Français envisageait de se mobiliser. Cela aurait fait près de 7 millions de...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post