Mobilisation contre le pass sanitaire: 175.503 manifestants dans toute la France, selon l'Intérieur

·2 min de lecture

Samedi dernier, 214.845 manifestants avaient été recensés. A Paris et Marseille, les manifestants sont aussi descendus dans la rue pour apporter leur soutien à Didier Raoult, poussé vers la sortie par l'IHU Méditerranée Infection.

A l'approche de la rentrée, les opposants au pass sanitaire étaient moins nombreux dans la rue pour ce sixième samedi de manifestation. 175.503 manifestants ont été recensés dans toute la France par le ministère de l'Intérieur. 

Samedi dernier, 214.845 manifestants avaient été recensés, en légère baisse par rapport à la semaine précédente. Le collectif militant Le Nombre Jaune avait, lui, dénombré 388.843 participants, également en légère décrue par rapport aux 415.000 qu'il avait comptés le samedi précédent.

Soutien à Didier Raoult

Des défilés ont de nouveau eu lieu du nord au sud, sans débordements. Parmi les manifestants, bon nombre de parents et grands-parents s'inquiétaient de l'éventuelle extension de la vaccination aux enfants de moins de 12 ans. Cette mesure n'est pourtant "pas d'actualité" en France, a assuré jeudi le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer.

Les manifestants parisiens se divisaient en quatre rassemblements, dont deux à l'initiative de collectifs de "gilets jaunes" et un à l'appel de Florian Philippot, ex-numéro 2 du Front national, chef de file des "Patriotes". Ce rassemblement a été l'occasion de de soutenir Didier Raoult, poussé vers la sortie par l'IHU Méditerranée Infection. 

"Ils veulent honteusement l'évincer !", a lancé Philippot, des affichettes "touche pas à Raoult" étant apparu parmi les drapeaux français.

A Marseille également, la foule de plusieurs milliers de manifestants s'est rendue devant l'institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses dirigé par Didier Raoult - promoteur d'un traitement très controversé des malades du Covid-19. 

Chantant La Marseillaise, ils lui exprimaient leur soutien, après les déclarations du directeur-général de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille qui ne souhaite pas reconduire l'infectiologue de 69 ans à la tête de l'IHU Méditerranée Infection. 

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles