Le MMA : un sport extrême bientôt légalisé

La rédaction d'Allodocteurs.fr

En MMA, pas question de se ménager … ni d’épargner son adversaire. Poings, pieds, genoux, coudes… Les coups autorisés sont nombreux et variés. MMA pour « mixed martial arts » : un mélange de boxe, de judo et de lutte.

Le combat au sol est une autre des singularités de ce sport. À terre, les adversaires peuvent même continuer à se frapper. « Quand on est au football et qu’on prend un coup de tête, là c’est dangereux, là c’est une violence hors-cadre. Mais la violence dans le MMA elle est encadrée dans un espace délimité, dans un temps limité » explique Fernand Lopez, directeur sportif à la MMA Factory.

Légalisation le 1er janvier 2020

3 rounds de 5 minutes, des catégories de poids, une trentaine de coups interdits … Le MMA est devenu de plus n plus encadré au fil des ans. Grâce à des chocs plus variés, il serait finalement moins dangereux que d’autres arts martiaux comme la boxe anglaise où seule la tête est visée. « Une étude canadienne de 2016 a recensé plus de 1000 combats sur plus de 500 boxeurs, et on s’est aperçu que pour les blessures graves notamment les traumatismes crâniens, il y avait à peu près 4 % de cas dans le MMA contre 7 % dans la boxe anglaise » développe Dr Jean-François Chermann, neurologue.

Pour les pratiquants de MMA, cette légalisation française est une victoire. Un gage de qualité et de sécurité pour cette discipline, qui compte environ 50 000 pratiquants en France. Mais les amateurs devront encore (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi