MK2 lance MK2 Curiosity, une plateforme avec une sélection hebdomadaire de cinq films gratuits

Jérôme Lachasse
·2 min de lecture
Nathanaël Karmitz, président du directoire de MK2.  - Stephane de Sakutin - AFP
Nathanaël Karmitz, président du directoire de MK2. - Stephane de Sakutin - AFP

Des films d'auteur, en accès gratuit et financés notamment par la pub: le groupe MK2 a annoncé mardi se lancer dans un nouveau modèle de plateforme de vidéo à la demande, après un ballon d'essai lors du premier confinement.

Sur un marché dominé par les géants par abonnement comme Netflix et Amazon Prime, la société française, productrice, distributrice de films et exploitante de salles, fait le pari de proposer sur MK2 Curiosity, une sélection hebdomadaire de cinq films gratuits.

Plusieurs entreprises françaises se sont lancés sur des créneaux proches, à destination des mordus de cinéma, en général avec paiement à la pièce ou abonnement pour accéder à une sélection de films, comme La Cinetek, qui propose un abonnement mensuel de 2,99 euros qui donne accès tous les 10 du mois à une sélection de 10 films choisis selon les coups de cœur de 93 réalisateurs nationaux et internationaux.

Une sélection éclectique et exigeante

MK2 avait testé sa plateforme lors du premier confinement, et assure avoir permis 250.000 visionnages de films et courts métrages. Elle a décidé de pérenniser ce modèle, en y ajoutant notamment de la publicité et la possibilité de payer pour revoir des films des semaines passées.

La sélection s'annonce éclectique et exigeante: lancée jeudi, MK2 Curiosity permettra notamment de voir ou revoir des films de Nelly Kaplan, icône de la Nouvelle Vague décédée début novembre, (Plaisir d'Amour), du coréen Hong Sang Soo (Turning Gate) ou encore d'Agnès Varda (Les Créatures).

https://www.youtube.com/embed/peCvdeIl2mA?rel=0

Des dessins animés de Felix the Cat ou des Looney Tunes seront également disponibles, comme Un Voyage autour de la Terre de Jean-Pierre Larcher, documentaire vertigineux tourné pendant six mois dans la station Mir.

Au rythme de 50 programmes par an, le site promet aussi "un accompagnement éditorial complet qui présente ces films au public", souligne le groupe, qui souhaite se distinguer du choix par algorithme des grandes plateformes.

Frappé comme les autres grands groupes par la crise sanitaire, MK2 avait surpris en avril dernier en annonçant un partenariat avec Netflix pour mettre à la disposition de la plateforme de streaming un vaste catalogue de films d'auteurs français, parmi lesquels des films de François Truffaut, Jacques Demy ou Alain Resnais.

Article original publié sur BFMTV.com