Publicité

Mixité sociale à l’école : les établissements privés signent un protocole avec le ministère

Ce mercredi 17 mai, l’Éducation nationale a signé un protocole d’accord sur la mixité sociale et scolaire avec l’enseignement catholique, mais il ne prévoit aucune obligation pour les établissements.

En novembre 2022, le ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye avait annoncé un grand plan pour la mixité sociale dans les écoles. La semaine dernière, faute de soutien du gouvernement, il s’était contenté de donner des objectifs généraux aux recteurs afin de réduire « les différences de recrutement social entre établissements de 20 % d’ici 2027 ». Le ministre de l’Éducation nationale a également « demandé de créer avant l’été une instance académique de dialogue, de concertation et de pilotage de la mixité », associant collectivités territoriales, représentants des établissements et des parents d’élèves, « pour partager les constats et préparer les actions adaptées à chaque territoire ». Pap Ndiaye a également donné rendez-vous avant la « fin de l’année 2023, pour partager les feuilles de route académiques et la trajectoire nationale ».

Lire aussi >> Mixité sociale imposée dans l’enseignement : seul un Français sur trois y est favorable

Des frais de scolarité modulés

Ce mercredi 17 mai, un protocole d’accord sur la mixité sociale et scolaire entre l’Éducation nationale et l’enseignement catholique a été signé. Suite à cette signature, Pap Ndiaye s’est félicité sur Twitter. « Cela n'a pas été fait depuis les accords Lang-Cloupet (sur le recrutement la formation des professeurs de collèges et lycées privés en 1993, NDLR) : le ministère et l'enseignement catholique se sont mis autour de la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi