Mission terminée : le robot russe Fedor n'ira plus dans l'espace

"Il ne s'envolera plus. Il n'y a plus rien à faire pour lui là-bas, il a rempli sa mission", a déclaré à l'agence de presse Ria Novosti Evgueni Doudorov, le responsable de l'équipe ayant conçu Fedor. "Techniquement, tout a été merveilleux avec le robot et nous sommes donc entièrement satisfaits de son état", a ajouté M. Doudorov, précisant que Fedor n'a rencontré "aucun problème" à bord de l'ISS.

Premiers tests réussis

Le robot humanoïde est rentré sur Terre le 6 septembre 2019 après avoir passé plus d' avec pour mission d'assister les cosmonautes russes Alexandre Skvortsov et Alexeï Ovtchinine dans leurs tâches. Au cours de l'expédition, il a réalisé une série de travaux avec les instruments de bord et a recueilli des données techniques. Selon ses développeurs, le robot anthropomorphe qui mesure 1,80 m de haut et pèse 160 kg n'est toutefois pas en mesure de remplacer les cosmonautes pour des missions plus longues et dangereuses comme les sorties dans l'espace.

Fedor, acronyme de "Final Experimental Demonstration Object Research", est capable de reproduire les mouvements humains et peut être piloté à distance. Mais il est incapable de se déplacer en conditions de gravité zéro et ses longues jambes se révèlent inutiles à bord de l'ISS. Son voyage avait valeur de premier test pour le développement de modèles plus avancés. Selon M. Doudorov, les développeurs russes élaborent déjà les plans de son remplaçant, qui "devra répondre aux exigences d'un travail à l'extérieur du vaisseau". L'avenir de Fedor n'a, lui, pas encore été décidé.

Fedor, premier robot humanoïde russe à avoir séjourné dans l'espace, ne sera plus utilisé pour de telles opérations mais sera remplacé par un modèle plus approprié aux missions longues et dangereuses (Roscosmos space agency/AFP/Archives - -)

Fedor, premier robot humanoïde russe à avoir séjourné dans l'espace, ne sera plus utilisé pour de telles opérations mais sera remplacé par un modèle plus approprié aux missions longues et dangereuses. Crédit : Roscosmos space agency/AFP/Archives.

Une nouvelle ère pour la robotique

L'agence spatiale russe Roskosmos espère utiliser la robotique pour mener des opérations délicates telles que les sorties hors de l'ISS et éventuellement pour "co[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi