Le retrait US d'Afghanistan finalisé le 31 août, dit Biden

·2 min de lecture
LE RETRAIT US D'AFGHANISTAN FINALISÉ LE 31 AOÛT, DIT BIDEN

par Steve Holland

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Joe Biden a vivement défendu jeudi sa décision de retirer les troupes américaines d'Afghanistan, déclarant qu'il appartenait au peuple afghan de décider de son avenir plutôt que de sacrifier une nouvelle génération d'Américains dans une guerre impossible à remporter.

S'exprimant depuis la Maison blanche, il a souligné que l'armée afghane avait les capacités de repousser les insurgés taliban, dont les gains obtenus ces dernières semaines dans plusieurs provinces du pays ont alimenté les craintes d'une guerre civile.

Joe Biden a fixé au 31 août le retrait complet des soldats américains d'Afghanistan, à l'exception de la force de protection de l'ambassade américaine dans la capitale Kaboul composée de quelque 650 soldats.

Cette annonce intervient sur fond d'offensive des taliban dans le nord-ouest de l'Afghanistan, alors que les troupes américaines ont quitté plus tôt ce mois-ci l'une des plus grandes bases militaires qu'elles occupaient dans le pays. Les forces gouvernementales afghanes sont parvenues à reprendre plus tôt dans la journée le contrôle de la capitale de la province de Badghis.

De longue date sceptique sur la présence militaire américaine en Afghanistan, Joe Biden a déclaré que les Etats-Unis étaient parvenus depuis longtemps à atteindre l'objectif fixé en 2001, lorsque leur intervention militaire a débuté: éradiquer la présence d'Al Qaïda et empêcher une nouvelle attaque sur le territoire américain, après les attentats du 11 septembre 2001.

Le cerveau des attentats, Oussama ben Laden, a été tué par les forces spéciales américaines en 2011.

"Nous avons atteint ces objectifs (...) Nous ne sommes pas allés en Afghanistan pour construire une nation. Et c'est le droit et la responsabilité du seul peuple afghan de décider de son avenir et de la manière dont ils veulent diriger leur pays", a dit l'ancien sénateur et vice-président.

Joe Biden a appelé les pays de la région à contribuer à la conclusion d'un accord politique entre les belligérants. Il a estimé que le gouvernement à Kaboul devait chercher un accord avec les taliban afin de cohabiter pacifiquement.

Entré en fonction à la Maison blanche en janvier dernier, Joe Biden livrait là ses commentaires les plus détaillés sur le retrait des Etats-Unis d'Afghanistan, alors que des détracteurs l'exhortaient à donner davantage d'explications.

Il a annoncé aussi que les Etats-Unis prévoyaient de déplacer hors du pays des milliers de traducteurs afghans en amont de la fin de la mission militaire américaine.

Joe Biden avait annoncé en avril que les Etats-Unis se retireraient militairement d'Afghanistan d'ici au 11 septembre 2021, une date symbolique, vingt ans après les attentats sur le sol américain.

(Reportage Steve Holland, avec Mark Hosenball; version française Jean Terzian)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles