Mission Artemis 1 : nouveau report du lancement de la fusée SLS à destination de la Lune

STEVE NESIUS

La 2e tentative... n'a pas été la bonne : le décollage prévu à 20h17 de la fusée SLS a été annulé. La mission Artemis 1 sera lancée à une date que la NASA n'a pas encore fait connaître.

Bis repetita. Moins d'une semaine après la première annulation du lancement, qui devait avoir lieu le 29 août 2022, la deuxième tentative prévue ce samedi 3 septembre à 20h17, heure de France métropolitaine, a été annulée. Une fuite de carburant est à nouveau la cause de ce report annoncé par la NASA un peu moins de trois heures avant l'heure fatidique. La décision paraissait inévitable, les techniciens ayant tenté en vain à plusieurs reprises - jusqu'à 3 fois de suite ! - de corriger une fuite d'hydrogène liquide ultra-froid lors de l'opération de remplissage des réservoirs.

"Aller dans l'espace et vers la Lune n'est pas encore un acte anodin"

Décevant, ce nouveau report ? Sans aucun doute. Mais c'est aussi . "Admettre l'incertitude, admettre le risque et le prévenir, tirer au bon moment et quand les conditions le permettent : oui, les deux reports nous laissent dans une attente de plus en plus insupportable, mais voilà ce que nous rappelle le début d'Artemis, aller dans l'espace et vers la Lune n'est pas encore un acte anodin", commente auprès de Sciences et Avenir Alban Guyomarc'h : le spécialiste en droit spatial, coordinateur du livre blanc "Objectif Lune" pour ldevait être en direct avec nous sur Twitch ; .

"Le métier de lanceur de fusées est quand même ingrat, surtout pour un nouveau lanceur frisant autant de superlatifs que SLS, explique après ce report à Sciences et Avenir Christophe Bonnal, spécialiste des lanceurs au CNES, l'Agence spatiale française. Tant d'éléments doivent marcher en même temps sans jamais prendre de risques... Mais chaque nouvelle tentative permet de progresser ; la bonne est pour bientôt", reprend l'ingénieur qui a participé , qui conclut, enthousiaste : "Go, SLS !".

Passé[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi