Mission Artemis : à quoi pourrait ressembler le futur véhicule de transport vers la Lune

Rémy Decourt, Journaliste
·2 min de lecture

L’Agence spatiale européenne veut jouer un rôle moteur dans la conquête de la Lune et ses environs. Principale partenaire de la Nasa dans la construction du Gateway en réalisant les modules Esprit et I-HA, l’ESA fournit également le module de service du véhicule Orion de la Nasa. Mais elle a aussi pour ambition de se doter d’un alunisseur logistique lourd européen (European Large Logistics Lander, EL3) ainsi que d’un véhicule de transfert polyvalent cislunaire pour ravitailler le Gateway, s'appuyant sur l'héritage des modules de service d'Orion et de l’ATV.

L’ESA qui souhaite se doter de capacités suffisantes pour mener ses propres missions en toute autonomie (comprenez sans dépendre du bon vouloir de la Nasa), a trouvé avec l'atterrisseur lunaire polyvalent EL3 et le croiseur lunaire de transfert cislunaire, deux concepts intéressants. Notamment parce qu'ils permettent une grande variété de missions et, concernant le CLTV (Cis-Lunar Transfer Vehicle), il peut être utilisé pas seulement à destination de la Lune. En janvier, l’Agence spatiale européenne a donc signé deux contrats d’étude avec Thales Alenia Space et Airbus pour valider le concept de ce véhicule de transfert polyvalent cislunaire CLTV.

Le CLTV, un véhicule logistique polyvalent

Avec ce CLTV, l'Europe pourrait se doter d'un véhicule spatial capable de faire la navette entre l'orbite terrestre et la Lune pour contribuer à la logistique du Gateway avec une capacité d'emport non négligeable de plus de 4,5 tonnes jusqu'au Gateway. Cet ATV lunaire pourrait fournir, par exemple, un soutien opportun et efficace à la Nasa et à l'ESA dans la mise en œuvre des futures missions lunaires Artemis, voire être une alternative crédible au SLS (Space Launch System) et autres lanceurs commerciaux en particulier pour ce qui concerne toutes les missions de logistique, comme le transfert de fret, l'assemblage en orbite, le retour d'échantillons, de l'orbite terrestre basse à l'espace cislunaire. Par ailleurs, la...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura