Missile tombé en Pologne : l’Élysée appelle à la « prudence » face aux risques d’« escalade »

French President Emmanuel Macron waits for India Prime Minister Narendra Modi before a working lunch on the side line of the G20 summit in Nusa Dua, on the Indonesian resort island of Bali on November 16, 2022. (Photo by Ludovic MARIN / POOL / AFP)
LUDOVIC MARIN / AFP French President Emmanuel Macron waits for India Prime Minister Narendra Modi before a working lunch on the side line of the G20 summit in Nusa Dua, on the Indonesian resort island of Bali on November 16, 2022. (Photo by Ludovic MARIN / POOL / AFP)

GUERRE EN UKRAINE - La France appelle à « la plus grande prudence » sur l’origine du missile tombé en Pologne, a déclaré ce mercredi 15 novembre l’Élysée, sans exclure qu’il ait pu être ukrainien. Un missile, très probablement de fabrication russe selon Varsovie, a touché le territoire polonais dans la soirée et fait deux morts, suscitant de nombreuses condamnations internationales.

« Compte-tenu des enjeux, il est logique qu’on aborde que le missile ait été lancé depuis la Russie. ouligné la présidence française en marge du sommet du G20 à Bali en Indonésie, en rappelant que « les risques d’escalade sont importants ».

« Il y a dans la région beaucoup de matériels, beaucoup de concentration d’armements. Beaucoup de pays disposent du même type d’armements et donc identifier le type de missile ce n’est pas forcément identifier l’cteur qui l’a mis en oeuvre », a relevé un conseiller du président Emmanuel Macron.

« Il faut regarder les faits de manière très précise, regarder les informations, les cartes du ciel, voir les relevés satellites. C’est une affaire sur laquelle on ne peut pas se tromper », a poursuivi un autre conseiller présidentiel.

« S’il s’agissait d’un missile ukrainien (..) ce ne serait par nature pas la même chose politiquement (qu’un tir russe, ndlr) parce qu’on n’imagine pas que l’Ukraine tirerait intentionnellement vers la Pologne », a-t-il ajouté.

Le président américain Joe Biden a jugé « improbable » que le missile ait été lancé depuis la Russie.La Pologne, membre de l’Otan, a évoqué de son côté un missile « de fabrication russe » et Kiev a mis en cause Moscou.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi