Missile sur le sol polonais : les villageois encore sous le choc

Depuis la Russie ou depuis l’Ukraine ? L’enquête doit encore déterminer d’où le missile meurtrier qui a frappé un village polonais mardi a été tiré. Le secrétaire d’Etat américain s’est une nouvelle fois exprimé sur cet incident tragique, depuis Bangkok en Thaïlande où il assiste à un sommet de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (Apec).

"Quelle que soit la conclusion de l'enquête, nous savons déjà la partie qui porte la responsabilité ultime pour cet incident tragique : la Russie", a dit Antony Blinken.

Mercredi, le président polonais considérait, lui, qu’il était hautement probable que le missile provienne de la défense ukrainienne. Andrzej Duda a par ailleurs indiqué qu’il n’était pas contre l’observation de l'enquête par des responsables ukrainiens. La participation de Kyiv devant être cependant régie par le droit international et des traités mutuels, a-t-il précisé.

Des experts ukrainiens sont ainsi arrivés en Pologne ce jeudi et devaient rejoindre le village polonais frappé par le missile. Situé près de la frontière avec l’Ukraine, le village de Przewodow compte un peu plus de 500 habitants. Autant de villageois encore sous le choc.

"Nous ne nous attendions pas vraiment à ce genre de choses, même si les accidents arrivent, surtout quand la guerre se déroule à seulement six kilomètres du village", exprime Ewa Byra, directrice de l'école de Przewodow.

De leur côté, l’OTAN et les États-Unis soutiennent l’hypothèse de Varsovie selon laquelle le missile aurait été tiré par la défense aérienne Ukrainienne, réitérant cependant leur soutien à Kyiv dans son "droit à l’auto-défense" et leur pleine solidarité avec la Pologne.