Miss Provence victime de tweets antisémites, les politiques indignés et choqués

·2 min de lecture

Miss Provence, d’origine israélienne, a été la cible samedi soir sur Twitter d’attaques antisémites. La Licra a appelé à signaler les messages afin de lancer une action en justice tandis que de nombreux politiques ont réagi. 

Particulièrement suivie sur les réseaux sociaux, l’élection de Miss France a été l’occasion samedi soir pour certains internautes de deverser leur haine. Il n’aura suffi que de quelques phrases dans le portrait d’April Benayoum pour lancer un déchaînement d’insultes à son encontre. La jeune Miss Provence - élue première dauphine - est revenue dans sa courte présentation sur ses origines israéliennes, du côté de son père. Quelques phrases banales qui ont été suivies sur Twitter par de nombreux messages antisémites, dont un disant : «Tonton Hitler, t’as oublié d’exterminer Miss Provence».

Ce tweet en particulier a été repris par la Licra, la Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme, afin de dénoncer cet acharnement. «Rendez-vous devant la justice pour les twittos qui hier soir ont transformé Twitter en cloaque antisemite contre #MissProvence. Vous pouvez signaler les contenus ici afin que nous menions une action de groupe», peut-on lire sur le compte Twitter de l’organisation. «Miss Provence elle a perdu tout son charme quand elle a dit que son père est Israélien», «Miss Provence elle est Israélienne donc celui qui vote pour elle, sa mère c’est une pute», «Miss Provence son daron il est israélien ?? Allez dégage», «Miss Provence juive… je la veux plus», sont notamment parmi les messages visibles dans la soirée sur la plateforme.

Gérald Darmanin "choqué"

Plusieurs politiques ont réagi à ce flot de haine, dont le(...)


Lire la suite sur Paris Match