Miss Provence victime d'antisémitisme : "C'est toujours sur Twitter que cela se produit", réagit Alain Jakubowicz, président d'honneur de la Licra

franceinfo
·1 min de lecture

"L'antisémitisme, ce cancer, s'imisce partout, y compris dans le concours de Miss France", réagit, sur franceinfo dimanche 20 décembre, Alain Jakubowicz après des tweets antisémites pendant la cérémonie. April Benayoum, qui représentait la Provence, a été la cible de commentaires antisémites et xénophobes sur les réseaux sociaux, après avoir évoqué l'origine israélienne de son père. "Les antisémites seront toujours antisémites, cela fait des siècles que ça dure. Mais que cette haine se propage de cette façon" n'est pas normal, selon le président d'honneur de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra).

"Lutter contre l'anonymat sur les réseaux sociaux"

"Comme par hasard, c'est pratiquement toujours sur Twitter que cela se produit", déclare Alain Jakubowicz. Alors que le ministre de l'Intérieur s'est dit "profondément choqué", il estime cela insuffisant. "C'est bien que les politiques s'indignent, mais il faut se donner les moyens de lutter contre l'anonymat sur les réseaux sociaux. On doit interdire ce type de propagation de haine qui concerne les juifs, mais bien d'autres également, les minorités, les noirs, les homosexuels, les handicapés, ça suffit !" Le président d'honneur de la Licra affirme vouloir "mettre un terme" à l'impunité. Il appelle également à "contraindre ces (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi