Miss Provence victime d’antisémitisme : Éric Dupond-Moretti s’en mêle

·1 min de lecture

Miss Provence 2020 peut compter sur le soutien du garde des Sceaux. Lors de la soirée de l'élection de Miss France 2021, qui s'est déroulée ce samedi 19 décembre au Puy-du-Fou et était retransmise sur TF1, April Benayoum a été la cible de violentes critiques antisémites sur les réseaux sociaux. Ce lundi 21 décembre, la jeune femme de 21 ans a réagi à ces attaques au micro de BFMTV, révélant avoir été approchée par le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti, dans ce contexte. "Il m'a contactée très récemment et je vais le contacter pour en parler", a-t-elle expliqué à nos confrères. Et de développer : "Déjà il m'avait apporté son soutien. Je pense que beaucoup de personnes l'avaient vu. Et ça me fait extrêmement plaisir de savoir que je suis soutenue par des personnalités politiques."

À l'occasion de son interview, April Benayoum a également annoncé qu'elle avait "décidé de porter plainte". Et de préciser : "Je n'ai pas pris d'avocat et je pense que c'est aux autorités compétentes de faire le travail et aux personnalités politiques de punir ces personnes, et c'est à elles de faire le nécessaire pour que ça ne se reproduise plus." D'après elle, les démarches du dépôt de plainte sont "en cours".

Sur le plateau de la chaîne d'informations en continu, la directrice générale de la société Miss France, Sylvie Tellier, a quant à elle exprimé son indignation. Quelques heures plus tôt dans les colonnes de La Provence, Lydia Podossenoff, la déléguée régionale du Comité Miss France, espérait (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Marlène Schiappa victime d’une fake news sur le salaire de ses collaborateurs
"Une poignée de minables" : Sylvie Tellier monte au créneau après les attaques antisémites visant Miss Provence
Amandine Petit élue Miss France 2021 : Malika Ménard n'y est pas pour rien...
La reine du Bhoutan prend un engagement fort en pleine pandémie
Amandine Petit (Miss France 2021) : sa remarque osée à Jacques Legros