Miss Paris 2022: Andréa Furet, première candidate trans, élue première dauphine

L'élection de Miss Paris 2022 s'est déroulée ce dimanche au Lido, couronnant Océane Bobèche. Andréa Furet, première candidate trans, s'est classée deuxième.

Elle n'a pas été élue, mais a marqué l'histoire des Miss. Andréa Furet, première candidate trans à se présenter au concours Miss Paris, a terminé deuxième, dimanche, au Lido, devenant première dauphine. C'est là que se déroulait l'élection, avant la fermeture définitive de l'établissement.

"Être première dauphine, c’est fou. Ça prouve que les gens sont prêts pour le changement, sont prêts à l’inclusivité et au vivre ensemble, ça fait très plaisir. Ce titre est vraiment synonyme de victoire", a-t-elle déclaré à TF1info.

"Rejetés, incompris, parfois harcelés"

Manquant de peu le sommet du podium, Andréa Furet, jeune actrice de 20 ans, s'est déclarée, face au jury et au public "extrêmement fière et touchée d’être la première femme transgenre à inscrire son nom dans l’histoire des Miss".

"Aujourd'hui encore, en 2022, beaucoup de jeunes sont malheureusement rejetés, incompris, parfois harcelés, simplement parce qu'ils essaient d'être eux-mêmes. Je pense que ce titre pourrait être une belle façon de leur montrer qu'on peut être qui on est vraiment et réussir dans n'importe quel domaine".

C'est Océane Bobèche, 25 ans, qui a été désignée Miss Paris 2022. Celle qui a été deuxième dauphine de Diane Leyre, l'actuelle Miss France, est désormais en lice pour Miss Île de France, qui se déroulera en octobre prochain.

Concours "has been"

La nouvelle présidente de la société Miss France, Alexia Laroche-Joubert, a ouvert l'année dernière la porte à une participation des candidates transgenres: "Il n'y a aucun problème. Aucun souci", avait-elle indiqué au micro de Sud Radio.

Le concours Miss France se modernise et assouplit son règlement, concernant la transidentité, l'âge et l'état civil des candidates. En Alsace, l'une des candidates, une assistante dentaire de 27 ans, est ainsi mariée et mère d'une petite fille. En octobre 2021, la ministre déléguée à l'Égalité femmes-hommes Élisabeth Moreno avait estimé que les règles régissant le concours de Miss France étaient "has been" et avait souhaité qu'"elles changent".

"Pourquoi est-ce qu'une Miss France ne peut pas faire d'ironie? Pourquoi est-ce qu'une candidate à Miss France qui pose les seins nus pour lutter contre le cancer du sein est exclue? Pourquoi une Miss France ne pourrait pas être une maman?", s'était-elle interrogée dans l'émission politique Face aux territoires.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute de Malika Ménard

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles