Miss France grossophobe ? Sylvie Tellier répond : "Il n’y a aucune sélection sur le poids"

"On m'a fait comprendre que comparé aux autres filles, je passerai pour un boudin" a affirmé Amandine Billoux auprès de France Bleu Pays d’Auvergne. Alors qu’elle n’a pas été retenue pour participer au concours de Miss Auvergne 2019, qui se tiendra le 18 octobre prochain, la jeune femme de 24 ans affirme avoir été discriminée par le comité Miss France à cause de son poids.

Interrogée par Femme actuelle sur le sujet, Sylvie Tellier s’est défendue de ces accusations. "Pour être qualifiée à une élection régionale, il faut avoir eu un titre. Or, Amandine Billoux n'en a pas eu. Elle a été dauphine lors d’une élection locale et n’avait donc pas d’accès direct à l’élection de Miss Auvergne" explique-t-elle, avant d’affirmer qu’il n’y a "aucune sélection sur le poids" lors du concours, mais bien d’autres critères, physiques ou intellectuels. Et de poursuivre : "Si elle n’a pas gagné l’élection locale, c’est que le public ne l'a pas choisie. Je trouve cela réducteur de limiter le concours à des critères physiques, même si c’est important". La mère de famille en profite pour évoquer le cas de Vaimalama Chave... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi