Miss France défend Miss Provence, victime de commentaires antisémites: "Je la soutiens énormément"

Benjamin Pierret
·1 min de lecture
Amandine Petit, Miss France 2021, le 20 décembre 2020 sur BFMTV - BFMTV
Amandine Petit, Miss France 2021, le 20 décembre 2020 sur BFMTV - BFMTV

Amandine Petit, Miss France 2021, prend la défense de Miss Provence, April Benayoum. Cette dernière fait face à des attaques antisémites sur les réseaux sociaux depuis l'élection, qui s'est tenue hier soir au Puy du Fou (Vendée). "C'est extrêmement décevant", décare la gagnante du concours, ce dimanche matin sur BFMTV:

"Je ne pensais pas qu'on pouvait tenir de tels propos, à l'époque à laquelle on est. (...) "Je ne pense pas que ces propos racistes et antisémites aient leur place dans un concours de beauté. Ces gens-là ont tenu des propos extrêmement déplacés. Je soutiens énormément April Benayoum, et si elle a été élue première dauphine c'est parce qu'elle méritait sa place au sein du concours."

L'indignation des responsables politiques

April Benayoum était finaliste face à Amandine Petit. Celle qui est désormais première dauphine de Miss France avait mentionné, dans son portrait diffusé lors de l'élection, les origines israéliennes de son père.

La Licra a annoncé ce dimanche matin prendre des mesurs juridiques contre ces propos, relayant l'un des messages, particulièrement violent, dont April Benayoum a fait l'objet.

De nombreux responsnables politiques, notamment la présidente déléguée des députés LREM, Aurore Bergé ou le député LR Eric Ciotti, ont condamné les commentaires dont fait l'objet Miss Provence.

Article original publié sur BFMTV.com