Miss France 2022 : l’astucieuse technique d’une candidate pour être élue Miss Midi-Pyrénées

·1 min de lecture

Souvent critiquée mais toujours très regardée, l’élection de Miss France continue encore de faire rêver des jeunes femmes. Laura Perucchietti, 23 ans, fait partie de ces personnes qui suivent le concours chaque année, depuis toute petite. Et en grandissant, l’Aveyronnaise a fini par se dire « pourquoi pas moi ? » : « En 2015, j’avais 18 ans, a-t-elle raconté à Midi Libre. Un jour, à Saint-Affrique, un homme m’interpelle dans la rue. Il se présente comme travaillant pour le comité Miss Midi-Pyrénées. Il me suggère de me présenter à l’élection Miss Pays des Causses. Suite à cette proposition, je franchis le pas. Je me présente à l’élection en octobre et je ne figure même pas au classement. Déçue, je décide de continuer et de retenter pour faire mieux ». Laura Perucchietti a finalement été élue Miss Pays du Pastel en 2016, puis deuxième dauphine de Miss Quercy-Rouergue. Des titres locaux qui ne lui ont pas encore permis d’accéder au concours Miss France : pour cela, un titre régional est nécessaire. Et cette année, Laura compte bien saisir la dernière opportunité qu’il lui reste pour l’obtenir.

Elue Miss Aveyron 2021 en juin dernier à l’Hostellerie de Fontanges, près de Rodez, Laura Perucchietti a décroché sa place parmi les 14 candidates de Miss Midi-Pyrénées 2021. Une écharpe qu’elle convoite plus que jamais, elle qui ne pourra pas retenter sa chance l’année prochaine. Le règlement est malheureusement clair : l’âge limite pour devenir Miss France est fixé à 24 ans. « C’est ma dernière (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTOS Revenge : Emily VanCamp et Joshua Bowman parents pour la première fois
"Il n'était qu'avec des thons" : Christine Bravo évoque le nouveau compagnon de Laurent Ruquier et envoie une pique à ses ex
Anne-Elisabeth Lemoine évoque la façon dont elle a dû calculer ses grossesses pour ne pas perdre sa place
"J'ai une grave maladie" : les confidences déchirantes de Gérard Lenorman
Familles nombreuses, la vie en XXL : les Bambara gênés par une crise au supermarché

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles