Miss France 2021 : ce terrible drame vécu par Diane Febvay, Miss Lorraine, la veille de son sacre

·1 min de lecture

Jamais une Miss France n’aura connu une année aussi particulière que celle vécue par Clémence Botino. A cause de la crise sanitaire, celle qui a succédé à Vaimalama Chaves a dû partir à la recherche des nouvelles Miss régionales en respectant les gestes barrières. Et si le confinement a de nouveau pointé son nez le 30 octobre dernier, Clémence Botino et Sylvie Tellier ont rempli leur mission jusqu’au bout. Le 5 septembre dernier, Diane Febvay est élue Miss Lorraine 2020.

Mais la veille, celle qui espère devenir Miss France 2021 vivait un terrible drame : la mort de sa mère, des suites d’une longue maladie. Auprès de France Bleu, cette jeune femme de 19 ans se confiait sur cette épreuve difficile. “Il y a des choses terribles dans la vie, il faut se relever, ne pas baisser les bras. C'est une détresse qui nous forge et c'est ce que je veux véhiculer avec mon élection”, confiait Diane Febvay. Pour son élection, la jeune femme a été soutenue par sa maman jusqu’au bout, malgré sa maladie.

“On s'était préparées ensemble, et je suis sûre que de là où elle est, elle est très fière”, assurait Miss Lorraine 2021, qui a d’ailleurs pu rendre le plus beau des hommages à sa maman lors de son défilé en robe de mariée. “Elle ne m'a pas quittée. Dans le dernier tableau en robe de mariée, la chanson choisie était sa préférée. Je me suis donc dit que j'avais réussi ma cérémonie”, ajoutait-elle. Lorsqu’elle a obtenu son titre, Diane Febvay a été accueillie avec émotion par les habitants de son village (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Céline Dion : ce message d'espoir qui a touché les internautes
Laetitia Bléger (Miss France 2004) destituée pour des photos dénudées, elle explique avoir été “trahie”
PHOTO Karlie Kloss bientôt maman : la top model est enceinte de son premier enfant !
L'amour est dans le pré : découvrez la date de diffusion du bilan
PHOTO Jean-Paul Belmondo : un cliché de l’acteur posté sur Instagram par Nicolas Bedos inquiète