Miss France 2021 : cette reconversion à laquelle Amandine Petit pense déjà

·1 min de lecture

La vie d’Amandine Petit a été bouleversée le 19 décembre 2020, « une date qui restera à jamais gravée dans [sa] mémoire ». « Vous avez changé ma vie et je ne vous remercierais jamais assez de votre soutien ! Je suis fière de ramener cette couronne en Normandie et ainsi rejoindre la famille des Miss France pour ce centenaire. Ma merveilleuse Clémence Botino je suis si émue. Mon destin a changé au moment où tu as posé cette couronne sur ma tête. Je n’oublierai jamais cet instant. Tu fais donc partie de mon histoire », écrivait Miss France 2021 sur Instagram à la suite de son couronnement.

Depuis, la reine de beauté a eu le temps de s’acclimater à son titre et a entamé une tournée des médias. La jeune femme de 23 ans multiplie les entretiens, ce qui lui a notamment permis de faire quelques confidences sur sa vie amoureuse. Peu effrayée par la fameuse malédiction des Miss, Amandine Petit a simplement affirmé que « quand une relation dure depuis six ans, ce n’est pas le fait d’être élue Miss France qui changera grand-chose ».

L’étudiante en Master 2 Management des établissements et structures gérontologiques a par ailleurs été interrogée sur un autre sujet souvent évoqué avec les différentes Miss : ce qu’elles comptent faire après leur règne. Interviewée par Télépro, Amandine Petit a expliqué avoir déjà songé à se reconvertir dans une profession éloignée de son cursus scolaire. Miss France 2021 a assuré que « cela serait un plaisir » de devenir animatrice sur le petit écran, à l’image (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Stéphane Plaza amoureux : cette chroniqueuse de TPMP dont il avoue être « raide dingue »
Karine Le Marchand : cette disparition inattendue survenue sur le tournage de l’émission Opération Renaissance
VIDEO Jean Castex : cette affirmation du Premier ministre sur le vaccin qui a énervé les internautes
VIDEO Affaire conclue : cette faute de Sophie Davant que son papa va avoir du mal à digérer
Cette semaine dans Voici : son bébé est sa priorité