Miss France 2021 : Miss Champagne-Ardenne "mise à l'écart" ? Elle balance

·1 min de lecture

Samedi 19 décembre, Amandine Petit, Miss Normandie, était sacrée Miss France 2021. Si Lou-Anne Lorphelin, fair-play, a tenu à féliciter la jeune femme, d'autres, à l'image de Gwenegann Saillard, Miss Champagne-Ardenne, ont du mal à accepter leur défaite. Interrogée par nos confrères de L'Est Éclair, la jeune étudiante en Histoire a ainsi fait part de son "incompréhension".

Éliminée avant les demi-finales, la jeune femme estime que "les candidates ne sont pas sur un pied d’égalité" durant le concours : "Tout dépend de la région qu’elles représentent. L’impression, partagée par beaucoup, est que les filles qui dépendent d’un "petit" comité sont réduites à un rôle de figuration". Et de poursuivre, quelque peu amère : "C’est vrai pour la Champagne-Ardenne mais aussi pour l’Auvergne ou le Limousin, dont on se fout. À l’opposé, d’autres candidates sont favorisées, les filles du Nord et du Sud. À plusieurs reprises, j’ai eu le sentiment d’être mise à l’écart".

Comme Lara Gautier, Miss Côté d'Azur, Gwenegann Saillard a tenu à lever le voile sur les coulisses du célèbre concours de beauté."Tout semblait 'calculé'" dès les répétitions des chorégraphies, assure-t-elle, pointant du doigt des candidates systématiquement mieux placées que d’autres. "Enfin, certaines étaient coiffées et maquillées par les "chefs", les autres par des apprentis. L’élection semble donc orientée. Il est faux de dire qu’elle se joue le soir même", soupire-t-elle. Et de conclure, évoquant une rumeur qui circulait au (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Estelle Lefébure : son fils Giuliano fait ses devoirs avec sa grande soeur... et elle galère !
L'épouse de Jean Castex a une habitude à Matignon
"De sombres connards" : les attaques antisémites contre Miss Provence font enrager David Dickens
Rika Zaraï est morte à l'âge de 82 ans
Miss Provence victime d'antisémitisme : le geste fort de Tristane Banon