Miss France 2021 : qui est Anlia Charifa, Miss Mayotte 2020 ?

·1 min de lecture

On connait désormais les 29 candidates du concours Miss France 2021. Ce week-end, juste après l’élection d’Anaïs Roux à Miss Rhône-Alpes 2020, c’était au tour de Mayotte de désigner sa championne. La cérémonie s’est tenue à huis clos dans la nuit du 7 au 8 octobre et a permis à Anlia Charifa de devenir Miss Mayotte 2020. La jeune femme de 23 ans, étudiante en master création audiovisuelle, va représenter le département d’outre-mer situé dans l’océan Indien lors de la prochaine élection Miss France, qui va se dérouler le 12 décembre prochain au Puy du Fou.

Anlia Charifa succède à Eva Labourdère et a déjà une grande expérience des concours de beauté. En effet, c’est la seconde fois qu’elle se présente à l’élection, après être devenue première dauphine lors de l’édition 2019. Elle espère maintenant porter haut les couleurs de Mayotte et de ses femmes. Fière de ses origines, Anlia Charifa explique d’ailleurs dans une vidéo publiée sur son compte Instagram ce que représente pour elle la femme mahoraise : « C’est d’abord une femme avec des valeurs qui porte la culture de son peuple et la transmet. Entrepreneuse, ambitieuse pour son île et sa famille. Élégante, confiante dans sa démarche et son allure. Une femme moderne qui s’impose. »

Elle a donc toutes les qualités pour espérer devenir Miss France 2021 dans quelques semaines. Un titre qui ne lui fait pas peur, comme elle l’a confié au micro de Mayotte la 1ère. Anlia Charifa est en effet une « femme déterminée » qui se nourrit des épreuves (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Philippe Etchebest (encore) en colère : ce nouveau projet qui crée la polémique
VIDEO Affaire conclue : ce geste de Clément Anger, le nouveau vendeur, qui a froissé Sophie Davant
Brad Pitt : cette décision de sa fille Shiloh qui risque d’énerver Angelina Jolie
La France a un incroyable talent truquée ? Karine Le Marchand met les choses au clair
Laurent Ruquier superstitieux : le point commun de ses émissions qui « marchent mieux que les autres »