Miss France 2020 : Miss Ile-de-France victime d'attaques racistes, elle répond de la meilleure des manières

Il fallait bien une petite polémique supplémentaire pour clôturer cette campagne de Miss France 2020. Ce samedi 14 décembre, la vie de la ravissante Clémence Botino, 21 ans, a été bouleversée quand elle est devenue la 90e Miss France de l'Histoire. Mais les polémiques n'ont pas manqué lors de ce dernier cru.

Si beaucoup a déjà été dit autour d'elle (notamment qu'elle est en couple et que son petit ami était présent le soir de son sacre à Marseille), ainsi que sur ses principales rivales comme Lou Ruat (Miss Provence et première dauphine) ou Florentine Somers (Miss Pas-de-Calais, éliminée prématurément), et la sombre histoire de "peste" et de crêpage de chignon entre candidates qui est venue noircir et gâcher un peu la fête, une autre Miss fait parler d'elle ce lundi 23 septembre.

La ravissante Evelyne de Larichaudy, Miss Ile-de-France 2019, a été plutôt discrète jusque-là. Finaliste parmi les quinze reines de beauté, elle n'était pas dans les cinq dernières, mais cela ne l'a pas empêchée d'être, à l'instar de Clémence Botino, la cible de tweets racistes le soir de l'élection, et l'on a notamment pu lire à son propos des messages à vomir comme : "Ils sont allés la chercher au wok grill de Bondy", ou : "IIs l’ont trouvée dans une boutique de bar à ongles ?" ou encore : "On dirait Miss Chine… Ce n’est pas Miss France ça, c’est pas possible. C’est Miss Pékin, vous voulez dire." Un racisme primaire, affiché à la vue de tous et balancé fièrement comme un bon mot. A l'aube de 2020.

Dans

Retrouvez cet article sur GALA

PHOTOS - Rétro 2019 : comment Kate Middleton a modernisé son style ?
Nagui un papa très présent : comment il protège sa famille
PHOTO - George et Charlotte, craquants, accompagnés par Kate et William pour la messe de Noël
PHOTOS - Meghan Markle, Charlotte Casiraghi, Diana... : les petites histoires des mariages royaux
On a trouvé le sweat adorable du fils de Meghan Markle et Harry !