Miss France 2020 : « J'ai cru qu'on m'avait jeté un sort »

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Clémence Botino, Miss France 2020, participera à l'élection de Miss Univers 2021 qui doit se tenir au premier trimestre de l'année prochaine.
Clémence Botino, Miss France 2020, participera à l'élection de Miss Univers 2021 qui doit se tenir au premier trimestre de l'année prochaine.

Clémence Botino, Miss France 2020, rendra son écharpe et sa couronne ce samedi 19 décembre au soir. Et le moins que l'on puisse dire c'est que la jeune femme a eu une année de règne particulièrement compliquée. Entre l'épidémie de coronavirus, le premier confinement qu'elle a passé auprès de ses proches de Guadeloupe, l'interruption des voyages, l'incendie dans son immeuble et le deuxième confinement? rien n'a été simple pour elle. « J'ai cru qu'on m'avait jeté un sort. En Guadeloupe, on est superstitieux, et je me suis dit maman aide-moi », confie-t-elle, samedi 19 décembre, dans Le Parisien.

En plus des difficultés liées à la crise sanitaire, Clémence Botino a rencontré d'autres péripéties, dont un incendie survenu dans son immeuble, avenue des Ternes dans le 17e arrondissement de Paris. La jeune femme a pu être évacuée à temps mais elle a perdu beaucoup d'affaires et a dû être relogée à l'hôtel par le comité Miss France. Une personne âgée est décédée dans ce drame.

Clémence Botino : « J'ai existé à ma manière »

« Là, je me suis vraiment dit : On n'est qu'au milieu de l'année, qu'est-ce qui va me tomber dessus après ? » explique-t-elle encore dans Le Parisien. Heureusement pour elle, malgré l'épidémie de coronavirus qui a restreint ses possibilités, elle a su s'adapter et le reste de son règne s'est déroulé sans trop d'encombres malgré une situation épidémique particulière.

Lire aussi Le coronavirus aura-t-il la peau de Miss France ?

« Les six mois suivants s [...] Lire la suite