Mises à pied, démission… Les premières conséquences de l'affaire de "la Ligue du LOL"

franceinfo
Mis en cause dans l'affaire de "La Ligue du LOL", Alexandre Hervaud et Vincent Glad ont été mis à pied lundi à titre conservatoire par le quotidien "Libération". D'autres ont été écartés ou ont quitté leur poste.

Ils s'appelaient "La Ligue du LOL". Dix ans après la création de ce groupe Facebook, certains de ses membres font face à des dizaines d'accusations de harcèlement en ligne. Certaines de leurs cibles ont dénoncé ces derniers jours des entraves à leur carrière et un dénigrement systématique et coordonné de la part de membres du groupe ou de leur entourage, étayant leurs témoignages de photos de messages violents. Des femmes, notamment journalistes ou blogueuses féministes, ont été particulièrement visées. Depuis la mise en lumière de ces agissements, plusieurs membres du groupe ont été écartés ou se sont retirés de leurs fonctions professionnelles, lundi 11 février.

Ils ont été mis à pied

Alexandre Hervaud et Vincent Glad, rédacteur et pigiste à Libération, ont été mis à pied à titre conservatoire dans la matinée de lundi. Ce n'est "pas une sanction", précise la direction du quotidien à France Inter. Cela "ne préjuge en rien d'une culpabilité quelconque", ajoute Laurent Joffrin, directeur de la rédaction du quotidien, cité par Le Monde. "Nous prenons cela très au sérieux", dit-il en précisant qu'une enquête interne a été lancée.

Les deux journalistes concernés avaient présenté leurs excuses sur Twitter, dimanche. (...) Lire la suite sur Franceinfo

Cette vidéo peut également vous intéresser :