"La mise en scène d'une concertation" : l'opposition vent debout contre les consultations du gouvernement

Yannick Falt
·1 min de lecture

Avant les annonces d'Emmanuel Macron la semaine prochaine pour possiblement alléger les restrictions du confinement, le Premier ministre s'entretient en visioconférence vendredi 20 novembre avec les chefs de partis et de groupes parlementaires. Une énième réunion dite de "consultations", mais l'opposition dénonce désormais une supercherie.

Il faut dire que les rendez-vous se sont multipliés à Matignon ces derniers mois, avec Édouard Philippe, puis avec Jean Castex : confinement, déconfinement, couvre-feu, reconfinement, re-déconfinement… L’opposition a vite dénoncé un simulacre de consultation, à l’image de Marine Le Pen, le mois dernier : "On ne sait rien. Alors face à cela, il est sûr qu'il y a une forme d'agacement qui se fait entendre."

Unité... dans la contestation de ces réunions

Un agacement partagé à gauche par le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure : "Toutes ces réunions n'ont été que la mise en scène d'une concertation qui n'a jamais eu lieu. Ces réunions précèdent toujours une intervention du Premier ministre ou du chef de l'État, mais il n'en est jamais question entre nous. Donc nous ne savons jamais pourquoi nous sommes convoqués, puisque ne sont évoqués que les sujets qui sont déjà (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi