Mise en examen de Jean-Luc Brunel: "un soulagement" pour l'avocate de plusieurs victimes présumées

Salomé Vincendon
·2 min de lecture
Archives - L'agent de mannequins Jean-Luc Brunel, ancien proche de Jeffrey Epstein - BFMTV
Archives - L'agent de mannequins Jean-Luc Brunel, ancien proche de Jeffrey Epstein - BFMTV

"Un véritable soulagement" pour les victimes présumées. L'agent de mannequins français Jean-Luc Brunel a été mis en examen et placé en détention provisoire vendredi soir pour "viols sur mineur de plus de 15 ans" et "harcèlement sexuel". Il a également été placé sous le statut intermédiaire de témoin assisté pour des faits de "traite des êtres humains" dans l'affaire Epstein.

"Les victimes sont soulagées", déclare samedi matin sur BFMTV Anne-Claire Lejeune, avocate de plusieurs victimes présumées de Jean-Luc Brunel. "Je rappelle que pour certaines de mes clientes ce sont des faits qui avaient été dénoncés en 1988 à la télé américaine, donc il y a plus de 32 ans, et c'est vrai qu'elles n'y croyaient plus, donc aujourd'hui cette mise en examen c'est un véritable soulagement pour elles".

Quel rôle auprès de Jeffrey Epstein?

Ces femmes "avaient tout juste 18 ans, ce sont des faits qui se sont passés entre 1985 et 1992", explique l'avocate, ils sont donc prescrits. Jean-Luc Brunel est aujourd'hui mis en examen pour des "faits de harcèlement sexuel, là on est sur des faits récents qui datent de 2016", poursuit Anne-Claire Lejeune.

L'homme est aussi soupçonné d'avoir joué le rôle de rabatteur de jeunes filles pour le milliardaire américain Jeffrey Epstein, amenant aux États-Unis des "jeunes filles" de milieux modestes en leur faisant miroiter des jobs dans le mannequinat. Il a été placé sous le statut intermédiaire de témoin assisté pour les faits de "traite des êtres humains aggravée au préjudice de victimes mineures aux fins d'exploitation sexuelle".

En clair, "les premiers faits qui lui sont reprochés ce sont des faits de viols, d'agressions sexuelles, de harcèlement sexuel, en tant qu'auteur de ces faits-là", détaille Anne-Claire Lejeune. "Les deuxièmes faits qui lui sont reprochés, mais pour lesquels aujourd'hui il est uniquement placé sous le statut de témoin assisté, ce sont des faits de traite des êtres humains et notamment ce rôle qu'il a pu jouer dans l'affaire Epstein".

D'autres plaintes à venir?

Financier milliardaire, Jeffrey Epstein avait été inculpé en juillet 2019 aux États-Unis pour avoir organisé, entre 2002 à 2005, un réseau de jeunes filles qu'il aurait exploitées sexuellement. Il s'est suicidé dans sa prison new-yorkaise début août 2019.

Alerté par l'existence potentielle de mineures françaises parmi les victimes, le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire en août 2019 et s'était intéressé au rôle de Jean-Luc Brunel, fondateur des agences Karin Models et MC2 Model Management. Plusieurs anciens mannequins étaient alors sortis du silence pour accuser directement Jean-Luc Brunel de viols.

Désormais, "les choses pourraient évoluer parce qu'en réalité il va y avoir de nouvelles victimes", affirme Anne-Claire Lejeune. "J'ai été contactée par de nouvelles victimes qui souhaitent déposer plainte pour des faits non prescrits, donc les choses vont nécessairement évoluer."

Article original publié sur BFMTV.com