La mise en examen de François Bayrou fragilise-t-elle la majorité?

1 / 2

La mise en examen de François Bayrou fragilise-t-elle la majorité?

En 2017, il avait accordé son soutien à Emmanuel Macron en échange de l'élaboration d'une loi sur la moralisation de la vie politique. François Bayrou a été mis en examen vendredi soir pour "complicité de détournement de fonds publics" dans l'enquête sur les assistants d'eurodéputés du parti centriste. Un coup dur pour le maire de Pau.

Pour l'instant, la majorité fait bloc autour de ce fidèle de la première heure du président. Mais à quelques mois des élections municipales, les tourments judiciaires du MoDem pourraient vite devenir trop encombrants pour La République en Marche.

"Solidarité gouvernementale" 

En conseil des ministres jeudi, le chef d'État a demandé "une solidarité gouvernementale" avec le MoDem, rapporte Libération. Le lendemain, tandis que François Bayrou était entendu par les juges au tribunal de Paris, Stanislas Guérini répétait, au micro de Sud Radio, que "la mise en examen de François Bayrou ne remettra pas en cause les alliances LaREM-Modem."

"Je lui maintiens toute ma confiance" ainsi que "mon admiration", avait ajouté le délégué général de LaREM, en notant que le MoDem est "un allié particulier" du parti présidentiel.

Au lendemain de sa mise en examen, le mot d'ordre n'a pas changé du côté des marcheurs. "Au sein de la majorité, on minimise un peu l'affaire et les conséquences que ça peut avoir dans les relations entre LaREM et le MoDem", note Nicolas Prissette, notre éditorialiste politique....

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi