"Les Misérables" : des voix puissantes pour une version concert "intemporelle"

franceinfo
"Les Misérables" : des voix puissantes pour une version concert "intemporelle"

La comédie musicale Les Misérables, d'après le roman de Victor Hugo paru en 1862, revient pour la première fois en langue française à Paris, depuis 26 ans. Le spectacle à l’affiche depuis 30 ans à Londres est présenté samedi 4 mars et demain au Palais des Congrès, dans le cadre d'une tournée lancée le 28 février, déjà passée par Nantes et Marseille.

Pour le producteur, le souvenir de Mogador en 1991

Il y a 37 ans, Michel Sardou et Rose Laurens participaient à la création d’une comédie musicale qui allait faire le tour du monde et accueillir plus de 70 millions de spectateurs. Le monde entier, sauf la France, a succombé à cette adaptation du roman majeur de Victor Hugo Les Misérables. Robert Hossein met en scène le spectacle au Palais des Sports de Paris en 1980 et un producteur britannique en fait un succès mondial. Mais en France, plus rien n'apparaît, si ce n’est pour une nouvelle version, pendant quelques mois au théâtre Mogador en 1991. Le producteur, Philippe Barreau, était dans la salle parisienne. Amateur du roman de Victor Hugo, ce sont d’abord les chansons signées Claude-Michel Schönberg et Alain Boublil qui l’avaient marqué, au point de l'inciter à remonter la comédie musicale en langue française. "C'est ce spectacle qui m'a donné envie de faire ce métier, qui m'a ébloui", confie Philippe Barreau.

Ce sont des textes puissants et l'histoire est intemporelle. Malheureusement, il y a encore des Valjean, des Fantine et des Cosette. C'est aussi le peuple qui se révolte. On est en plein dedans.

Philippe Barreau, producteur

Le choix de la puissance des voix et des textes

Pour cette nouvelle production en langue française, il n'a pas été prévu de grands décors, ni de barricades sur scène. Le choix s'est porté sur des artistes lyriques costumés et l'orchestre de Franche-Comté, renommé pour l’occasion Orchestre Victor Hugo. "C'est une version concert, avec trente (...) Lire la suite sur Francetv info

Jeux vidéo. "For Honor", la difficile guerre au temps des chevaliers
Ces chansons qui font l'actu. François Hollande, cible politique des artistes
"Sans famille" : dans les coulisses du casting
Culturebox : cirque, littérature, cinéma... la chronique culture du samedi 4 mars
Rencontre avec Nicolas Bedos, réalisateur du film "Monsieur & Madame Adelman"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages